MDT et facteurs psycho sociaux

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31910720/

 

Aujourd’hui, je vais résumer en reprenant les parties clés de l’article

The McKenzie Method and Its Association With Psychosocial Outcomes in Low Back Pain: A Systematic Review

Le constat:

    • Les facteurs psycho sociaux ont une influence sur les personnes présentant une lombalgie.
    • La méthode Mckenzie (ou MDT)  a montré son efficacité dans le traitement des douleurs lombaires.
    • L’évaluation dans la méthode Mckenzie  contient des items concernant la qualité de vie, les peurs, la localisation des symptômes…
    • On retrouve une amélioration chez les patients lorsqu’une bonne alliance thérapeutique patient / kiné est présente.
    • Un traitement par des exercices (quels qu’ils soient) ont montré de bons résultats dans la l’amélioration des symptômes pour des patients souffrants de douleurs lombaires chroniques
    • L’hypothèse testée:
    • Une partie du bilan traitement MDT se concentre sur de l’éducation, l’auto-rééducation, etc. et ceci pourrait-il avoir un impact sur les facteurs psychosociaux?

La méthode:

Une revue systématique d’articles à partir des plateformes traditionnelles.

Sont inclus tous les articles sur le sujet jusqu’à aout 2019

Ensuite, le résumé de chaque article est lu de manière indépendante par 3 personnes pour vérifier si il est conforme aux critères d’inclusion.

16 articles ont été retenus.

Les données analysées:

    • Les croyances, les peurs, la kinesiophobie
    • Les symptômes de dépression
    • L’auto efficacité envers la douleur
    • La détresse psychologique
    • Le retour au travail

Conclusion:

La prise en charge MDT améliore certains facteurs :  les peurs, la kinsiophobie, l’auto efficacité envers la douleur et la détresse psychologique

La présence ou l’absence de préférence directionnelle et de centralisation peuvent orienter les praticiens à se concentrer sur les facteurs psychosociaux

Le MDT est considéré comme faisant partie des méthodes de rééducation s’intéressant au « biologique » des pathologies lombaires. Mais la prise en compte implicite des facteurs psychosociaux dans la méthode Mckenzie peut participer à l’amélioration de ces facteurs.

Au vu de l’importance des facteurs psychosociaux dans l’évolution des lombalgies, il est normal que le MDT les intègre dans son évaluation. Ceci doit aider le praticien à ré-adresser ou proposer une prise en charge pluridisciplinaire si nécessaire.

Limites:

L’analyse des résultats est rendue difficile par l’hétérogénéité des études.

D’autres études de meilleure qualité sont nécessaires

Conflit d’intérêts déclaré

Aucun conflit pour 2 des auteurs

1 des auteurs est formateur pour l’institut Mckenzie international

1 des auteurs est employé par l’institut Mckenzie international.

Commentaire:

Je pense que les conclusions de cet article ne vont pas trop vous surprendre. Une partie de l’efficacité de la méthode Mckenzie dans la rééducation des patientes lombalgies est due / optimisée par notre action sur les facteurs psycho sociaux de nos patients.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *